À propos

Après un long parcours d’historienne, avec agrégation et thèse d’histoire médiévale, je retourne à la passion qui ne m’a jamais quittée : le dessin.

Du dessin, je reviens à la peinture, apprise en autodidacte à l’adolescence et au début de l’âge adulte : huile, pastel, mais aussi aquarelle, et peut-être un jour l’acrylique que j’ai pratiquée mais que j’aime moins.

Fortement marquée par l’imaginaire romanesque, mythologique, légendaire, je me nourris des maîtres anciens, du cinéma, de la science historique (que je n’ai jamais vraiment quittée). Le mythique, et son surgissement dans le réel, m’inspirent plus que l’actualité.

Je tente actuellement de développer un type d’illustration qui tende plus vers le symbolique que vers le naturalisme, et un style de peinture qui soit exactement l’inverse.