Boys, boys, boys

J’adore dessiner des hommes. Étonnant peut-être puisque le corps et le visage féminins sont plutôt plébiscités, non seulement par les dessinateurs, mais aussi par les dessinatrices. De fait, j’aime les hommes, leur corps, leur visage, leur fragilité différente de la nôtre, leur magnétisme particulier. J’entame une série de travaux sur des figures masculines plus ou…